Les tests PCR seront gratuits pour les touristes étrangers cet été

Une belle image du Covid 19 au micorscope électronique

Si le Parlement Européen étudie la possibilité d’une harmonisation des tarifs des tests PCR, la France choisit la voie de la gratuité pour les voyageurs étrangers. 

« Les touristes étrangers qui viendront en France pourront faire un test PCR gratuit avant de rentrer chez eux », c’est ce qu’a annoncé Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, ce dimanche alors qu’il était l’invité du Grand rendez Europe 1-CNews-Les Échos. Une annonce motivée par l’envie de préserver la place de la France comme leader du tourisme en Europe. Cet enjeu économique va, selon le secrétaire d’État, de paire avec de bonnes conditions sanitaires. 

À l’aune d’une potentielle reprise du tourisme, cette annonce fait sens. En effet, les professionnels du secteur ont énormément pâti de l’arrêt brutal de l’activité causé par la crise sanitaire. Et pour cause, selon l’agence Atout France, la France aurait perdu 61 milliards d’euros de recettes touristiques en 2020. Rappelons que ce secteur représente 7 % du PIB français et 2 millions d’emplois directs et indirects. 

Une histoire de compétitivité européenne 

Si la France assure la gratuité des tests PCR pour les Français se rendant à l’étranger, il n’en va pas de même chez tous nos voisins européens. En Espagne, le test PCR peut être facturé jusqu’à 120 euros, et on monte jusqu’à 300 euros en Suède. Il va s’en dire que la gratuité du test PCR apparaît comme un atout quand viendra la reprise.

Cependant, le Parlement Européen ne voit pas cette situation d’un bon œil. Les autorités européennes souhaitent en effet une harmonisation des tarifs. Harmonisation qui se traduirait par la gratuité des tests PCR sur l’ensemble de l’Europe. Malgré la volonté d’harmonisations du Parlement Européen, Clement Beaune affirme : « Je ne peux pas vous dire si l’Italie, l’Espagne ou l’Allemagne, qui font payer les tests, l’accepteront et le feront dans les semaines qui viennent. »

Il est aussi important de noter que le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes affirme ne pas envisager le remboursement des tests PCR effectués par les voyageurs français à l’étranger. Ce serait selon lui « un effort pour la sécurité sociale qui ne serait pas justifié ».