Tourisme durable, on vous demande votre avis

Maison bucolique façon peintres romantiques

En attendant une relance du tourisme, une grande consultation en ligne a été lancée pour demander l’avis des consommateurs. 

Depuis ce lundi et jusqu’au 20 juin prochain, les principaux acteurs du tourisme hexagonal vous demandent votre avis sur le tourisme durable. Initiée par ADN Tourisme, Atout France, Acteurs du Tourisme Durable (ATD), la Banque des territoires, la Fédération Nationale de l’Hôtellerie de Plein Air (FNHPA), Teragir et soutenue par le gouvernement, cette consultation vise à mettre en avant les propositions des voyageurs pour un tourisme plus durable. Pour Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État chargé du tourisme, la question du tourisme durable est aussi un enjeux important pour que la France demeure la première destination touristique mondiale. 

Les voyageurs au centre de la consultation

Cette consultation, même si elle permet de relayer les initiatives de certains professionnels, mise surtout sur les propositions des voyageurs français et internationaux. En effet, la plateforme de consultation demande principalement l’avis des voyageurs sur des propositions d’autres voyageurs. Une importance de l’opinion des voyageurs qui s’explique par l’appétence de plus en plus importante des voyageurs pour un tourisme plus durable et responsable. Selon Atout France, le tourisme durable intéresse près de 85 % des Français. Il est aussi important de noter que cette consultation se fait en français, mais aussi en anglais, une consultation qui se veut donc internationale. 

Le Durable selon les voyageurs

Les voyageurs participants à cette consultation peuvent soumettre des propositions, réagir aux propositions des autres et voter pour les propositions les plus populaires. Ce processus, ouvert à tous, a fait émerger des idées principalement axées sur l’environnement. Ainsi, on retrouve des proportions comme « il faut établir des jauges d’accueil en fonction des écosystèmes concernés afin de ne pas nuire à la vie en place » ou encore « il faut interdire ou limiter les paquebots et les croisières trop nombreuses.» Certaines propositions engagent aussi la responsabilité des acteurs du tourisme. Les résultats de cette consultation citoyenne seront publiés en juillet pour une application dés l’été prochain. Pour participer à cette consultation, il suffit de se rendre sur le site make.org

Crédit photo Atout France