Le pass sanitaire pour voyager, on vous explique tout

Passe sanitaire

Depuis le 9 juin dernier, le gouvernement a mis en place un pass sanitaire. Jusqu’au 30 septembre prochain, ce pass sera obligatoire pour accéder à certains lieux, événements, mais aussi pour voyager. 

Le pass sanitaire mis en place depuis le 9 juin dernier a, selon le gouvernement, pour objectif d’accompagner les Français vers un retour à la vie normale après plus d’un an de crise sanitaire. Ce pass traduit aussi la volonté du gouvernement de relancer certains secteurs économiques bouleversés par la pandémie. Ainsi, le pass permettra l’organisation d’événements accueillant plus de 1000 personnes. Les manifestations sportives, culturelles, les festivals, foires et salons sont concernés.

Le pass sanitaire présente aussi un grand internet touristique. En effet, déjà obligatoire pour se rendre en Corse et dans les territoires d’outre-mer, il s’inscrira dans le projet de certificat numérique Covid européen. Un certificat européen qui aura pour but de faciliter les déplacements transfrontaliers au sein de l’Union européenne. 

Comment obtenir le pass sanitaire ? 

Le principe de ce pass n’est évidemment pas de favoriser certains plutôt que d’autre. Il permet de préserver la santé de tous. Pour obtenir ce sésame qui vous permettra d’accéder à des lieux « à risque », il vous faudra montrer patte blanche. Voici les documents qui pourront composer votre pass sanitaire : 

  • Une attestation de vaccination complète. Il faudra alors attendre entre 2 et 4 semaines après la première ou la deuxième injection selon le vaccin. 
  • Un test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 48 h pour accéder aux grands événements et de 72 h maximum pour le passage d’une frontière.
  • Un test RT-PCR ou antigénique positif témoignant du rétablissement du Covid, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois.

Il est aussi important de noter que seuls les responsables des lieux et établissements ou organisateurs des événements, les exploitants de services de transports de voyageurs et les personnes chargées du contrôle sanitaire aux frontières pourront contrôler votre pass sanitaire. 

Ce pass sanitaire sera demandé à tous les Français ainsi que les voyageurs étrangers à partir de 11 ans. N’oublions pas non plus que le pass sanitaire est différent du passeport vaccinal. Le passeport vaccinal, évoqué au début de l’année aurait été une restriction trop importante surtout pour les personnes ne souhaitant pas se faire vacciner.

Le pass sanitaire dans la pratique 

Le pass sanitaire se présente sous deux formes : une version numérique et une version papier. La version numérique est directement intégrée dans l’application TousAntiCovid. La fonction carnet de l’application permet de stocker toutes les preuves des tests ainsi que de la vaccination. Cette version numérique est relativement facile à utiliser puisqu’elle se base sur les QR codes fournis à l’issue d’une vaccination ou d’un test. Le petit plus de l’application, c’est qu’elle permet aussi de stocker les documents de vos proches. 

La version papier se résume tout simplement à la présentation des documents attestant d’un test RT-PCR, antigénique ou d’une vaccination. 

Pass sanitaire et voyages

Dans le cadre des voyages, le pass sanitaire a surtout un intérêt sur le plan européen. Le 8 juin dernier, les eurodéputés ont voté en faveur d’un certificat numérique Covid européen. Ce certificat permet aux voyageurs de circuler plus facilement dans l’espace européen. Les titulaires de ce certificat seront exonérés des restrictions de voyages comme les quarantaines, le dépistage ou l’auto confinement. 

Le certificat européen

Attention, le certificat européen est différent du pass sanitaire qui lui est propre à la France. Le certificat européen entrera en vigueur dés le 1er juillet prochain, pour l’instant, nous n’avons pas encore d’information sur la plate-forme sur laquelle sera basé le certificat européen. 

Les pays concernés par ce futur certificat européen sont : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, la Croatie, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République Tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Slovénie, la Suède, la Suisse, l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège. 

Plus proche de nous, le pass sanitaire français est d’ores et déjà indispensable à certains voyages sur le territoire français. En effet, si vous souhaitez vous rendre en corse ou dans les territoires d’outre-mer, vous devrez vous munir de votre pass sanitaire. Cette fois-ci, c’est sur l’application AOK Pass que vous devrez renseigner avec vos informations personnelles, résultat et attestation de vaccination. Certaines compagnies de transport, comme AirFrance, ont cependant annoncé que la présentation d’un test négatif ou une attestation de vaccination suffira.